Zimbabwe : l’armée tire à balles réelles contre des partisans de l’opposition

0
46

Au moins un manifestant a été tué à Harare, où les forces de sécurité ont tiré à balles réelles sur des partisans de l’opposition. Alors que les résultats de la présidentielle n’ont toujours pas été communiqués, l’atmosphère s’est considérablement tendue mercredi, dans l’attente d’une déclaration de la commission électorale.

Le calme qui prévalait lors du vote lundi n’est désormais qu’un lointain souvenir. Mercredi après-midi, les forces de sécurité ont ouvert le feu, tirant à balle réelle, sur des partisans de l’oppostion réunis en masse près des locaux de la commission électorale. Au moins une personne a été tuée, selon un photographe de l’AFP. L’homme a reçu une balle dans l’estomac et a succombé à ses blessures.

Un peu plus tôt, l’organisation censée proclamer les résultats très attendus de la présidentielle avait annoncé un nouveau report. L’opposant Nelson Chamisa, candidat du MDC (Mouvement pour le changement démocratique, opposition) et principal adversaire du chef de l’État Emmerson Mnangagwa, a affirmé qu’ils étaient en train d’être truqués.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here