Un journaliste de la RFI condamné à 10 ans de prison par le tribunal militaire du Cameroun

0
177

Le tribunal militaire du Cameroun a condamné jeudi Ahmed Abba, journaliste du service Hausa de Radio France International, accusé de « non-dénonciation du terrorisme » et « blanchiment de procédés d’actes terroristes », selon son avocat et la RFI.

Le Comité pour la protection des journalistes, CPJ, a demandé aux autorités camerounaises de ne pas contester l’appel du journaliste et de le libérer sans délai.

L’avocat d’Abba, Clément Nakong, a déclaré au CPJ qu’Abba, qui avait été emprisonné depuis juillet 2015 en raison de son rapport sur le groupe extrémiste Boko Haram, pourrait subir la peine de mort pour la première accusation et un maximum de cinq ans de prison sur la deuxième accusation lors d’une audience de détermination de la peine prévue pour le 24 avril.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here