RDC : tirs de l’armée à Kinshasa

0
106

Les forces de sécurité congolaises ont tiré dimanche des coups de feu en l’air et dispersé une messe à coup de gaz lacrymogènes dans une église du centre de Kinshasa où des marches interdites contre le prolongement du pouvoir du président Joseph Kabila sont prévues à l’appel des catholiques.

Les catholiques congolais ont appelé à une « marche pacifique », un an jour pour jour après la signature sous l’égide des évêques d’un accord prévoyant des élections fin 2017 pour organiser le départ du président Joseph Kabila.

Toute l’opposition et la société civile qui réclament le départ du président Kabila dès ce 31 décembre 2017 s’est jointe à l’appel à cette marche à hauts risques, interdite par les autorités comme les précédentes manifestations organisées en République démocratique du Congo.

« Alors que nous étions en train de prier, les militaires et les policiers sont entrés dans l’enceinte de l’église et ont tiré des gaz lacrymogènes dans l’église » où se déroulait la messe, a déclaré à l’AFP un chrétien de la paroisse Saint-Michel, dans la commune de Bandalungwa (centre).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here