Mali : la première opération à cœur ouvert

0
58
A team of anaesthesiologists prepare the patient for the first open-heart surgery in Mali and that will be performed by a Franco-Malian team at the Andre Festoc Center of the Mother and Child Hospital Le Luxembourg in Bamako, on September 10, 2018. A six-year-old girl with a heart defect was successfully operated during an open-heart surgery on September 10, 2018 in Bamako, a first for Mali, where this type of operations have, generally, required an evacuation of the patient abroad. / AFP PHOTO / Sebastien Rieussec

Qualifiée de « révolution dans l’histoire médicale » du Mali, la première opération à cœur ouvert sur une fillette, réalisée le lundi 10 septembre, n’a été possible que grâce à une donation privée, témoignant du retard pris par le secteur de la santé.

Le lundi 10 septembre 2018 fera date dans l’histoire médicale du Mali. Ce jour-là, pour la première fois dans le pays, la petite Fanta Diarra, une fillette de 6 ans, a été opérée à cœur ouvert par une équipe composée de chirurgiens maliens – et français – dans un hôpital de Bamako.

Cette fois, l’opération a été menée par une équipe franco-malienne, conduite par le professeur Olivier Baron, du Centre hospitalier universitaire de Nantes, assisté du jeune chirurgien malien Baba Ibrahima Diarra, dans la nouvelle unité de soins cardio-pédiatriques ouverte par l’association La Chaîne de l’espoir au sein du Centre hospitalier universitaire (CHU) mère-enfant Le Luxembourg. Une unité flambant neuve, qui met l’hôpital au niveau des standards internationaux, grâce à une donation de 2 millions d’euros d’un mécène français, André Festoc.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here