Etats-Unis : nouvelle accusation contre l’ex-directeur de campagne de Trump

0
15

Nouveau rebondissement dans l’enquête sur les possibles liens entre la Russie et l’équipe de campagne de Donald Trump. Selon des documents judiciaires qui ont été rendus publics mardi 8 janvier, Paul Manafort, l’ancien directeur de campagne de l’actuel président des Etats-Unis, a partagé des sondages avec le Russe Konstantin Kilimnik, soupçonné par Washington d’avoir des liens avec les services de renseignements de Moscou, et ce, avant l’élection présidentielle de 2016. Le 7 décembre dernier, Robert Mueller, le procureur spécial en charge de mener cette enquête sur une possible collusion entre Moscou et l’équipe de Donald Trump, a accusé Paul Manafort d’avoir menti au FBI.

Dans des documents transmis en défense de leur client, les avocats de Paul Manafort, 69 ans, ont assuré qu’il ne pouvait pas se souvenir de toutes les discussions tenues en 2016. « Le même argument est valable pour l’allégation selon laquelle Paul Manafort a menti au sujet du partage avec Konstantin Kilimnik de sondages liés à la campagne présidentielle de 2016 », ajoutent-ils dans un paragraphe noirci pour rester confidentiel, mais qu’un bug informatique rend visible.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here