Centrafrique : des Casques bleus chassés de la Minusca.

0
98

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, doit l’annoncer dans les prochaines heures: le contingent de 629 Casques bleus congolais déployés à Berberati, la troisième plus grande ville de la République centrafricaine, vont être rapatriés. En cause : des accusations d’agressions sexuelles et de participation à des trafics.

La décision est prise et devrait être annoncée dans les prochaines heures par le secrétaire général de l’ONU. Les 630 soldats envoyés par Brazzaville au sein de la Minusca, actuellement basés à Berberati, vont être renvoyés chez eux.

Le responsable de la Minusca auteur du rapport avait pointé les très nombreuses accusations d’agressions sexuelles portées à l’encontre des hommes basés à Berberati. Il avait en outre pointé des manquements dans la discipline et des trafics à l’œuvre au sein de la base militaire, notamment de carburants.

Depuis début 2017, le général sénégalais Balla Keita, commandant de la Minusca, avait déjà envoyé six lettres de « blâmes » au commandant du bataillon congolais.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here