Au moins cinq personnes ont été blessés à la marche anti-mutinerie en Côte d’Ivoire

0
201

Au moins cinq personnes ont été blessées par des coups de feu dimanche lors des manifestations dans la deuxième plus grande ville de Côte d’Ivoire, Bouaké, contre une mutinerie de l’armée, selon un témoin. De nouveaux soldats ont ouvert l’accès à la ville, un chef de l’insurrection et les habitants de Bouake ont déclaré avoir permis aux véhicules de se déplacer et de sortir pour la première fois depuis vendredi. La mutinerie a débuté à Bouake et s’est rapidement répandue dans d’autres villes et villes, reflétant un soulèvement par le même groupe en janvier qui a paralysé certaines parties de la Côte d’Ivoire. Les soldats, la plupart d’entre eux, ex-combattants rebelles qui se sont battus pour amener le président Alassane Ouattara au pouvoir, ont coupé l’accès à Bouaké, défiant le chef de l’armée, et qui sont menacé, par conséquent,  de sévères punitions s’ils ne sont pas rentrés dans les casernes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here